Physiologie de l’Axe Gonadotrope (ERL U1133 INSERM)

 

 

Déc. 2019 – Un poste d’assistant-ingénieur CNRS a été attribué à l’équipe sous la forme d’un NOEMI (Nouveaux Emploi offerts à la mobilité Interne). Les informations concernant ce poste sont disponibles à l’adresse suivante :

https://mobiliteinterne.cnrs.fr/afip/owa/consult.affiche_fonc?code_fonc=Q53030&type_fonction=&code_dr=&code_bap=A&code_corps=AI&nbjours=&page=1&colonne_triee=1&type

 

Nov. 2019 – Céline Guigon s’est vue décerner le prix Jayle de l’Académie des Sciences lors de la cérémonie solennelle du 26 novembre. Ce prix récompense un chercheur de moins de 45 ans pour ses travaux de biochimie/et de physiologie des hormones sexuelles dans les domaines ayant trait à la fonction de reproduction des mammifères.

https://www.academie-sciences.fr/fr/Laureats/laureats-2019-des-prix-thematiques-deuxieme-ceremonie.html

 

 

Nov. 2019 – Florence Petit, IE Université de Paris, a rejoint un laboratoire de recherche à Montréal, Canada dans le cadre d’une mise en disponibilité. Toute l’équipe lui souhaite de profiter pleinement de cette nouvelle vie.

 

Nov. 2019 – Parution d’une publication de l’équipe dans la revue Oncogene. Ce travail, mené notamment par Victoria Cluzet, étudiante en thèse sous la direction de Céline Guigon, a permis la caractérisation du développement tumoral dans un nouveau modèle de tumeurs des cellules de la granulosa ovarienne. doi: 10.1038/s41388-019-1109-7

 

 

Oct. 2019 – Contribution de Bruno Quérat à une revue de synthèse dans Physiological Reviews sur l’origine et l’évolution chez les vertébrés des facteurs impliqués dans le contrôle neuroendocrine de la reproduction. doi: 10.1152/physrev.00009.2019.

 

Oct. 2019 –Vincent Pacini, étudiant en thèse, obtient le prix de la meilleure communication orale lors du 43ème congrès de la société de Neuroendocrinologie qui s’est tenu les 3 au 5 octobre à Tours.

 

Août. 2019 – Parution d’une publication de l’équipe dans la revue Epigenetics & Chromatin. Ce travail, mené notamment par Vincent Pacini, étudiant en thèse sous la direction de David L’Hôte et Joëlle Cohen-Tannoudji, met en lumière de nouveaux mécanismes épigénétiques contrôlant l’expression du gène Sf-1, le marqueur le plus précoce de l’émergence du lignage gonadotrope hypophysaire. doi: 10.1186/s13072-019-0291-8

 

Juil. 2019 – Chantal Denoyelle, IE CNRS a fait valoir ses droits à la retraite. Bonne route pour cette nouvelle vie !!

 

Juin 2019 – Salma Tazi obtient son M2 Reproduction et Développement sur le projet de recherche « Effet des acides gras sur l’inflammation hypophysaire et la fonction gonadotrope » encadré par Ghislaine Garrel.

 

Mars 2019 – Céline Guigon présente ses travaux dans un symposium dédié à l’ovaire au cours d’une conférence donnée au 69ème congrès international de la Society for Reproductive Investigation (SRI) qui s’est tenu au palais des Congrès à Paris du 12 au 16 mars.